3D Interpretation

Descriptif du projet

 

 

 

 

Texte

"Revue de la céramique et du verre", juillet-août 2014

"Toucher pour voir" Versailles+, mars 2014

"Toucher c'est voir" Revue francophone d'orthoptie

Peintures en 3D en céramique pour malvoyants et non-voyants

Le projet vise à lutter contre l’exclusion des personnes en situation d’ handicap visuel en leur permettant de découvrir par le toucher des œuvres picturales, interprétées en 3D et présentées aux cotés des originaux dans les musées. Ils peuvent ainsi appréhender un tableau de façon autonome et découvrir à leur manière, les peintres exposés. Dépassant le stade de maquettes et s’inscrivant dans une démarche artistique contemporaine, ces interprétations sont des œuvres d’art à part entière avec une recherche d’esthétique tactile procurant des émotions comparables à celles ressenties devant une peinture.

L’interprétation et la réalisation d’œuvres en 3D en céramique ont fait l’objet de recherches depuis plusieurs années. La technique définitive a été mise au point au CERCCO, HEAD-Genève, entre 2011/2012. Elle permet de traduire au mieux : 1) la représentation de la peinture par le volume créé en terre cuite, 2) les caractéristiques des techniques picturales du peintre, par les émaux. La grande variété de ces derniers offre une multitude de textures qui tendent à suppléer à la couleur. La lumière est traduite par la matière. Le fait que ces interprétations soient monochromes leur conférent aussi un intérêt pour le grand public qui découvre une peinture sans couleur. Une large palette de styles peut être interprétée, de l’abstrait au figuratif.

Les échanges constants avec un public varié, en terme d’handicap visuel et en âge, démontrent le réel apport de ces peintures 3D. En effet, en juin 2012, la mise en situation de l’autoportrait de Van Gogh en 3D au Musée d’Orsay à côté de l’original a confirmé l’intérêt des personnes malvoyantes de disposer d’une œuvre à toucher pour compléter l’information visuelle manquante. Lors de discussions avec des personnes aveugles, nous avons abouti à la même conclusion, à savoir l’importance d’intégrer les peintures en 3D dans les salles des musées ouvertes à tous.

Le contact des personnes mal- ou non-voyantes avec différentes interprétations de peintures en 3D a fait l’objet d’une vidéo réalisée début 2013.

L’ensemble de ce travail a été présenté à l’Hôpital Ophtalmologique Jules-Gonin, à Lausanne, Suisse, de juin à novembre 2013. Des visites guidées, en présence de l’artiste, organisées entre autre par la Fédération Suisse des Aveugles section Romande, furent un enrichissement réciproque.

En avril 2014, à l'intiative du Centre de Recherche d'Ophtalmologie, laboratoire de l'INSERM, ce travail a été présenté au Couvent des Cordeliers, à Paris. Quitterie Ithurbide a réalisé durant l'exposition une oeuvre en relief d'après "La mort de Marat" de David. Des visites guidées ont été organisées avec l'Association Valentin Hauy.

Un audio-guide, réalisé avec le concours de la Bibliothèque Sonore Romande, permet également à la personne non-voyante de découvrir de façon autonome les œuvres présentées.

 

http://www.3d-interpretation.com/uploads/images/Gallery/exposition/RFO170-2-1.pdf

Audio

Emission "Le monde vu par les aveugles" du 28.01.2014 sur la RTS la 1ère

Emission "CQFD" du 17.09.2013 sur la RTS la 1ère